Menu Logo Esprit Makasi

Esprit Makasi

Fondateurs

Photo d'illustration

Guylain

Membre fondateur des YAMAKASI ; Artistes du Déplacement, du Parcours et du Free-running, c’est Guylain qui a baptisé le groupe du nom YAMAKASI “esprit fort” inspiré directement de sa langue maternelle : le lingala, dialecte du Congo.

En 1998, Guylain joue dans le court-métrage « Le Message » dédié au groupe YAMAKASI. En 1999, il participe à la comédie musicale « Notre Dame de Paris » en tant qu’acrobate puis en 2000 aux films produits par Luc Besson « Taxi 2 » en tant que ninja. Les films « Yamakasi, les samouraïs des temps modernes » en 2001 et « Les fils du Vent » en 2004 sont consacrés au groupe Yamakasi.

En 2005, les YAMAKASI mettent en place une Academy exerçant des cours collectifs pour les jeunes ou les adultes, passionnés par la pratique ou simples novices. En 2010, avec Hélène, il crée de concert une société de spectacles vivants ; la World Movement Company. Formé à l’Acting international, il écrit, réalise les chorégraphies, met en scène et produit les spectacles « Darwyn Fantaisy », « Le Peuple du futur » (au Futuroscope) et « Nos masques » (en salles de spectacles parisiennes).

Photo d'illustration

Hélène

Après 17 ans en tant qu’ingénieur dans le Bâtiment et les Travaux Publics, motivée par de nouvelles convictions, Hélène reprend ses études pour obtenir un BTS Agricole en 2018 avec option Agriculture Biologique.

Dans le cadre de son BTS, elle effectue un stage de 2 mois dans un élevage de porcs bio où elle apprend les rudiments de l’élevage porcin en agriculture biologique. Hélène trouve de manière totalement évidente la voie de la suite de sa carrière. Forte de son expérience en maîtrise d’œuvre, en gestion, planification et suivi de projet, elle décide d’entreprendre dans ce domaine qui la passionne.


C’est en 2020 que Guylain et Hélène, déjà parents de 6 enfants, donnent naissance avec enthousiasme et créativité à la société Esprit Makasi et acquièrent officiellement le statut d’agriculteurs, paysans, gens de la terre.

Genèse

Photo d'illustration

En 2010, l’idée commence à germer. Vivre autrement, plus proche de ce que nous sommes intrinsèquement, partager ses passions et procurer du bien-être, pratiquer des activités qui ont du sens pour le corps comme pour l’esprit !


De nombreuses étapes ont dû être franchies pour concrétiser ce projet. Tout d’abord, la recherche et l’analyse de modèles inspirants. À travers l’exemplarité de la ferme de Songhaï et de son concept basé en partie sur la quête d’autonomie qui nous a démontré que, oui, une autre vie est possible. C’est à ce moment que nous décidons de nous éloigner de Paris et d’installer notre famille dans un cadre rural à 35 km de la capitale. Un nouvel environnement qui a déclenché une réelle rupture de mode vie et qui nous a rapproché de la terre et d’une certaine autonomie.

Avec l’envie d’aller encore plus loin, nous commençons par étudier la création d’une ferme en République Démocratique du Congo et mettons en place un élevage de porcs. Fin 2016, nous lançons officiellement le projet de création d’une ferme en France. Les formations et l’expérimentation nous permettent d’appréhender très concrètement tous les éléments de réalités de ce type de projet et d’être préparés à gérer l’imprévisible. C’est fin 2018 que nous engageons activement la recherche du lieu et de la ferme qui nous permettrait de réaliser le projet. La Haute Vienne, avec ses paysages verdoyants, son bocage généreux, sa situation géographique et son foncier accessible ainsi que ses habitants accueillants ont fait de cette région notre point de chute. La recherche aura duré 8 mois et il aura fallu 8 mois supplémentaires de démarches pour enfin emménager aux Baloffes le 18 Mai 2020.

L’activité à la ferme a débuté le 1er Juin 2020.

Élevage porcin en plein air

Parce que le bien-être passe aussi par le bien manger !
Un environnement naturel et des méthodes saines pour une nourriture de qualité.

  • Nous nous sommes orientés vers le porc car sa viande, très appréciée, est également la plus consommée en France.
  • Notre élevage est de type Naisseur–Engraisseur, c’est-à-dire que nous conduisons notre troupeau depuis la reproduction jusqu’au départ à l’abattoir des porcs charcutiers. L’ensemble du cheptel est intégralement conduit en plein air selon les principes de l’agriculture biologique. Il comprend une dizaine de truies et 2 verrats pour produire environ 150 porcs produits par an. Il s’agit d’un élevage à taille réduite car nous privilégions la qualité.
Mascotte
150
porcs / an
 
Logo Ferme des BaloffesDécouvrez nos produits Logo Agriculture biologique

Renforcer son esprit, d’enfant, d’adolescent ou d’adulte jusqu’à 99 ans


La ferme des Baloffes est un lieu unique qui invite toutes les personnes désireuses de se ressourcer à partager l’Esprit Makasi. Hélène et Guylain vous accueillent sur 20 hectares pour bien-manger, bien-bouger, bien-être grâce à leurs activités en plein air d’élevage et d’art du déplacement.

Se déplacer partout, sans équipement spécifique


L’art du déplacement est une manière de se déplacer dans la nature et dans le milieu urbain par ses propres moyens et avec un maximum d’harmonie et fluidité. Il permet à celui qui le pratique de développer des qualités telles que l’agilité, la résistance, la force, le self control et surtout la confiance en soi. En se déplaçant sans l’aide de matériel, elle donne à celui qui l’exerce la possibilité de se découvrir chaque jour, d’utiliser son corps ; son outil et son véhicule le plus précieux.

Cet art puise ses racines de l’indigène.
Fusion du singe et du chat, l’athlétisme et gymnastique en sont ses descendants. Cet art est le plus naturel qui soit et tout être humain le possède dans ses gênes. Georges HEBERT (1875-1959), père de la méthode naturelle, avait vu en cette pratique un moyen de s’accomplir et de se développer.
La seule différence aujourd’hui c’est qu’il est partout dans la rue et que ses styles lui sont propres.

David BELLE, Charles PERRIERE, Williams BELLE, Guylain BOYEKE, Sébastien FOUCAN, Yann HNAUTRA, Malik DIOUF, Chau BELLE, Laurent PIEMONTESI sont les membres fondateurs du Groupe YAMAKASI en 1994.

Apprendre une nouvelle expression corporelle qui apporte joie et bien être


Découvrir son corps, apprivoiser son environnement quel qu’il soit, apprendre à mieux respirer. Apprendre à se déplacer en position de quadrupédie, tel un animal, pour renforcer en douceur chaque partie de son corps. Se mouvoir de façon ludique et adaptée à sa morphologie, s’approprier des techniques pour créer son propre langage corporel.

Bouger son corps sans l’agresser en harmonie avec tout son être

Prendre soin de soi au quotidien, pratiquer le sport en salle ou se motiver seul ce n’est pas facile. Bouger son corps autrement aide à se reconnecter avec son corps - notre véhicule le plus précieux – et à se remotiver. Considérant que le mouvement c’est la vie, peu importe sa condition physique, Esprit Makasi propose de Bouger son corps autrement dans le cadre de la ferme pour aider à se sentir bien et à mieux vieillir (et il n’est jamais trop tard pour commencer).

S’exprimer en prenant en compte le groupe car l’autre c’est nous !


Le “Tapé des mains” est un rite, un voyage sur nous-même.
Des jeux de mouvement permettent de plonger dans une ambiance et une énergie positive, de se décomplexer et de se libérer. Son énergie nous aide à vivre pleinement l’instant ou à revivre des moments passés. Le cercle du “Tapé des mains” est à la fois moderne et ancestrale (pratiqués par nos plus anciens). Il illustre le transport des énergies en mixant les traditionnelles et les nouvelles méthodes et tout ce qui fait appel à la créativité. Le “Tapé des mains” véhicule des valeurs telles que le partage, le respect, le courage et la force.